La Martinique est une magnifique île qui offre des plages uniques et aussi une végétation luxuriante se trouvant à quelques kilomètres de la ville. 
La mangrove est un écosystème unique en Martinique, avec une végétation habituée au milieu salé. Cette végétation a pour but principal d’éviter l’érosion des côtes, mais aussi pour protéger des espèces de coraux.

La mangrove de Martinique  a une superficie qui s’étend sur près de 1800 hectares et représente environ 6% de l’espace forestier de l’île. La mangrove martiniquaise se situe donc principalement au centre (au Robert, au François, dans la baie des Anglais, à la presqu’île de la Caravelle) et au sud de la Martinique (Cul-de-sac le Marin, le Diamant). Mais la plus grande superficie de la mangrove est située dans la Baie de Genipa, au fond de la baie de Fort-de-France, avec près de 1000 hectares.

L’importance de la mangrove
La mangrove est une forêt pieds dans l’eau qui pousse sur le littoral du centre et du sud de la Martinique. Cet écosystème joue un très grand rôle pour l’île, car elle sert de zone de tampon entre la mer et l’embouchure des rivières. En effet, la mangrove évite l’érosion des côtes et protège les coraux des dépôts de sédiments provenant de la terre. Comme vous pouvez le comprendre, cette mangrove aide l’île à conserver son état naturel sans être perturbée par les variations de la mer.
 
Une faune et une flore diversifiée
La faune de la mangrove martiniquaise regroupe un nombre d’animaux relativement important. Vous pourrez donc y trouver des espèces de crabes parmi lesquels vous trouverez : les toulourous, les crabes araignées, etc... Vous trouverez aussi des oiseaux comme les hérons et les aigrettes, mais aussi, il ne sera pas rare d’y trouver des termitières et de voir des nuages d’alevins entre les racines des palétuviers. En effet, la forêt est une véritable source de vitamine pour les jeunes poissons et ils y trouvent aussi un refuge contre les prédateurs.
La flore dans la mangrove est composée d’espèces variées de palétuviers. Ces arbres ont un tronc qui commence au-dessus de l’eau avec des racines plantées dans la terre argileuse. De plus, l’eau et la terre sont riches en sel, ce qui empêche la plupart des arbres de pousser et, les rares espèces qui y poussent sont donc adaptées à ce type d’environnement hostile.